• brainstorming et benchmarking

                                         La logique est/n’est pas
     



     
      Avant de vous lancer dans le discernement de la méthode d’analyse dont je fais référence dans le sujet de cet article, je vous invite à prendre connaissance de mon article sur le  « Brainstorming » (ci dessous). <o:p></o:p>
      
    Le Brainstorming et la Logique « Est/N’est pas » sont deux outils qui présentent de très grandes similitudes. Il ne serait même pas exagéré de dire que la Logique est/n’est pas est une forme spécifique de Brainstorming. Le déroulement des deux méthodes suit exactement les mêmes phases : présentation du contexte et du thème, production des idées, discernement et tri des idées pertinentes.<o:p></o:p>
         

    A- Objectif et déroulement de la Logique Est/N’est pas<o:p></o:p> 
      
    La logique Est/N’est pas est une démarche simple, et pour laquelle la mise en œuvre exige peu de moyens (effort de mise en œuvre quasi nul, temps de réalisation court). Son but est, lorsque l’on fait face à une situation quelconque, lorsqu’un évènement inhabituel se produit, de cerner les 
    causes fondamentales afin de mieux l’appréhender et de proposer par la suite des actions correctives adéquates. Cette démarche est basée sur la quête de la précision.<o:p></o:p> 
       
    Durant une phase de réflexion collective, de nombreuses questions sont posées. Les réponses à ces dernières sont classées dans une table à deux colonnes (la colonne « Est » et la colonne « N’est pas ») tel que cela est illustré ci-dessous. Dans cette analyse des opinions, on liste donc d’un coté ce qu’est l’évènement, et de l’autre, ce qu’il n’est pas.<o:p></o:p>
     
       
    La logique « Est/N’est pas » est une démarche non exclusive. Précédée d’un 
    brainstorming, elle peut être associée par exemple  à l’analyse d’Hishikawa et à diverses autres méthodes de résolution des problèmes.<o:p></o:p> 
      
    En l’associant à un seul mot, différentes variantes de la logique Est/N’est pas peuvent être créées, le but restant toujours le même, c.-à-d. la quête de la précision :<o:p></o:p>
     
    • Est utile / N’est pas utile ;<o:p></o:p>
    • Est urgent / N’est pas urgent ;<o:p></o:p>
    • Est pertinent / N’est pas pertinent …<o:p></o:p>
      
      
    B- Exemple<o:p></o:p> 
      
    Le problème des retards de livraison :
      

     
    EST<o:p></o:p> N’EST PAS<o:p></o:p>
    • Une détermination inadaptée du trajet ;<o:p></o:p>
    • Mauvais rangement de la charge
    • Manque des moyens de manutention
    • Mauvaise rémunération des employés ;<o:p></o:p>
    • Hausse du prix du carburant ;<o:p></o:p>
    • Manque de repos des chauffeurs ;<o:p></o:p>
    • Documents de bords périmés<o:p></o:p>
     

     

    OUTGDA Mektar
    <o:p></o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :