• Taxe sur les vehicules de sociétés

     

    La taxe sur les véhicules des sociétés

     

     

    La Taxe sur les véhicules des Sociétés (TVS) est une taxe annuelle due par toutes les sociétés possédant ou utilisant des voitures particulières.

    Le montant de la TVS dû chaque année, est déterminé en fonction des émissions de CO2 ou de la puissance fiscale et du nombre des véhicules pour lesquels il n'existe pas d'exonération.

    Le régime applicable aux véhicules des salariés et des dirigeants, pris en charge par l'entreprise pour le remboursement des frais kilométriques est par ailleurs précisé.

     

    Dans quels cas est-on imposable ?

     
     

    Toute société doit en effet payer la taxe sur les véhicules de sociétés et ce, quels que soient sa forme (civile ou commerciale) et son régime fiscal (impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés).

    La taxe sur les véhicules des sociétés est due, par les sociétés ayant leur siège social ou un établissement en France à raison des véhicules qu'elles utilisent, qu'elles possèdent ou qu'elles louent, qu’ils soient immatriculés en France ou dans un autre Etat.

    Cependant, seuls sont concernés les véhicules immatriculés dans la catégorie " voitures particulières " (au sens du 1 du C de l'annexe II à la directive 2007/46/CE du Parlement européen et du Conseil, du 5 septembre 2007).

    Pour savoir si vos véhicules sont taxables, il vous suffit d'examiner leurs cartes grises.
    Si la carte grise comporte la mention " VP ", la TVS doit être payée pour le véhicule en question. Dans ce cas, le type de carrosserie (conduite intérieure break et commerciale) n'a aucune influence.

    Votre société doit payer même si elle n'est pas propriétaire
    Dès lors que votre société a en sa possession une voiture particulière ou l'utilise dans les faits, elle doit la soumettre à la taxe.

    Vous devez notamment payer cette taxe si les véhicules sont :

    • immatriculés au nom de votre société ;
    • loués au nom de votre société ;
    • immatriculés ou loués au nom des dirigeants ou des salariés lorsqu'ils les utilisent pour effectuer des déplacements professionnels. Dans cette situation, le montant de la taxe est modulé en fonction du nombre de kilomètres remboursés par la société.


    TVS et impôt sur les sociétés (IS)
    Si vos bénéfices sont soumis à l'IS, la TVS n'est pas admise dans vos charges déductibles pour le calcul de votre bénéfice imposable. Cette charge comptable doit être réintégrée au tableau n° 2058 A de la liasse fiscale ligne WG (régime réel normal) ou au tableau n° 2033B de la liasse fiscale ligne 324 (régime réel simplifié).

    Existe-t-il des exonérations ?

     
     

    Exonérations existant pour certaines activités

    Votre société peut être exonérée selon l'activité qu'elle exerce. C'est le cas notamment pour certains secteurs liés à l'automobile. Ainsi, vous êtes dispensé du paiement de la taxe si vous êtes propriétaire de véhicules que vous destinez :

    • à la vente (voitures des négociants en automobile, par exemple) ;
    • à la location, si l'objet de la société est la location de véhicules ;
    • au transport public (taxis, par exemple) ;
    • à l'enseignement de la conduite automobile ou aux compétions sportives.

     

    Exonération liée à la source d’énergie utilisée par les véhicules

    A noter : A compter de la période d’imposition s’ouvrant le 1er octobre 2011, les exonérations liées à la source d’énergie utilisée par les véhicules sont abrogées.

    • Exonération totale
      Les véhicules fonctionnant exclusivement ou non au moyen de l’énergie électrique, du gaz naturel véhicules (GNV), du gaz de pétrole liquéfié (GPL) ou du superéthanol E85 sont exonérés de taxe.
    • Exonération partielle
      Les véhicules qui fonctionnent alternativement au moyen de supercarburants et de gaz de pétrole liquéfié (GPL), sont partiellement exonérés du montant de la taxe (exonération de la moitié du montant de la taxe).
    • Durée de l’exonération
      Pour les véhicules dont la première mise en circulation intervient à compter du 1er janvier 2007, l’exonération totale ou partielle est temporaire. Elle s’applique pendant une période de 8 trimestres décomptée à partir du 1er jour du trimestre en cours à la date de première mise en circulation du véhicule.

      Pour les véhicules mis en circulation avant le 1er janvier 2007 qui fonctionnent exclusivement ou non au moyen de l’énergie électrique ou de GNV ou de GPL, ou bien encore de supercarburant et GPL, l’exonération totale ou partielle est maintenue sans limitation de temps.  

    Le montant de la TVS

     
     

    Pour 2011 (période du 1er octobre 2010 au 30 septembre 2011), le tarif de la TVS est fixé comme suit :

    • Les véhicules taxés selon les émissions de CO2

      Il s'agit des véhicules qui font l'objet d'une réception communautaire, dont la première mise en circulation intervient à compter du 1er juin 2004 et qui n'étaient pas possédés ou utilisés par la société avant le 1er janvier 2006. Pour ces véhicules, il convient d'appliquer le barème dont le tarif applicable est fonction du taux d'émission de carbone (en grammes par kilomètre).
    Taux d'émission
    de carbone
    (en grammes par kilomètre)
    Tarif applicable en gramme
    de dioxyde de carbone
    (en euros)
     Inférieur ou égal à 100  2
     Supérieur à 100 et inférieur ou égal à 120  4
     Supérieur à 120 et inférieur ou égal à 140  5
     Supérieur à 140 et inférieur ou égal à160  10
     Supérieur à 160 et inférieur ou égal à 200  15
     Supérieur à 200 et inférieur ou égal à 250  17
     Supérieur à 250  19
    Pour la période d’imposition s’ouvrant le 1er octobre 2011, les dispositions de l’article 22 de la loi n°2011-1906 du 21 décembre 2011 de financement de la sécurité sociale pour 2012 modifient le barème de l’article 1010 du code général des impôts comme suit :
    Taux d'émission
    de carbone
    (en grammes par kilomètre)
    Tarif applicable en gramme
    de dioxyde de carbone
    (en euros)
     Inférieur ou égal à 50  0
     Supérieur à 50 et inférieur ou égal à 100  2
     Supérieur à 100 et inférieur ou égal à 120  4
    Supérieur à 120 et inférieur ou égal à 140 5,5
     Supérieur à 140 et inférieur ou égal à160  11,5
     Supérieur à 160 et inférieur ou égal à 200  18
     Supérieur à 200 et inférieur ou égal à 250  21,5
     Supérieur à 250  27
    • Les autres véhicules sont taxés en fonction de la puissance fiscale

      Il s'agit :

      - des véhicules possédés ou utilisés avant le 1er janvier 2006 par la société, c’est-à-dire soumis à la taxe avant cette date ;

      - des véhicules possédés ou utilisés à compter du 1er janvier 2006 et dont la première mise en circulation est intervenue avant le 1er juin 2004 ;

      - des véhicules n’ayant pas fait l’objet d’une réception communautaire c'est-à-dire les véhicules qui font l’objet d’une réception nationale ou à titre isolé (ex : les véhicules importés du marché américain où les informations sur les émissions de CO2 ne sont pas nécessairement disponibles).

    Pour ces véhicules, il convient d'appliquer le barème dont le tarif applicable est fonction de la puissance fiscale (en chevaux-vapeur).

     Puissance fiscale
    (en chevaux-vapeur)
     Tarif applicable
    (en euros)
     Inférieure ou égale à 4  750
     De 5 à 7  1 400
     De 8 à 11  3 000
     De 12 à  16  3 600
     Supérieure à 16  4 500
    Pour la période d’imposition s’ouvrant le 1er octobre 2011, les dispositions de l’article 22 de la loi n°2011-1906 du 21 décembre 2011 de financement de la sécurité sociale pour 2012 modifient le barème de l’article 1010 du code général des impôts comme suit :
    Puissance fiscale
    (en chevaux-vapeur)
    Tarif applicable
    (en euros)
    Inférieure ou égale à 3  750
     De 4 à 6  1 400
      De 7 à 10  3 000
    De 11 à 15 3 600
     Supérieure à 15  4 500

    NOTA : Lorsque ces véhicules sont possédés ou pris en location par les salariés ou les dirigeants bénéficiant du remboursement des frais kilométriques, chaque barème ci-dessus est modulé en fonction du nombre de kilomètres remboursés par la société :

    Nombre de kilomètres
    remboursés par la société

     Coefficient applicable au tarif liquidé (en %)
     De 0 à 15 000  0
     De 15 001 à 25 000  25
     De 25 001 à 35 000  50
     De 35 001 à 45 000  75
     Supérieur à 45 000  100

    Un abattement de 15 000 € est appliqué sur le montant total de la taxe due au titre des véhicules possédés ou loués par les salariés ou dirigeants.

    Le nombre de véhicules est déterminé, au premier jour de chaque trimestre civil, dans la période qui s'étend du 1er octobre de chaque année au 30 septembre de l'année suivante (période d'imposition).

     

    Le paiement de la TVS donne lieu au dépôt d'une déclaration annuelle.

     
     

    Vous devez déposer une déclaration n° 2855 qui vous sert à calculer le montant de la taxe due pour la période d'imposition. Vous devez la transmettre, accompagnée de son paiement, avant le 30 novembre de chaque année.

    N.B. : Il est admis que les sociétés soient dispensées de déclarer les véhicules possédés ou loués par les salariés ou les dirigeants, dès lors que le montant des frais kilométriques remboursés est inférieur ou égal à 15 000 kilomètres, même si par ailleurs, elles sont redevables de la TVS pour d’autres véhicules.

    Vous devez accomplir ces démarches auprès du service des impôts des entreprises du lieu de souscription de la déclaration de résultats de votre société.

    Si vous dépendez de la Direction des Grandes Entreprises, c'est auprès de cette dernière que vous devez déclarer et payer.

    Pour payer la TVS, vous disposez des moyens traditionnels tels que :

    • le virement (obligatoire à partir de 50 000 €) ;
    • le chèque ;
    • les espèces (maximum 3 000 €).

    et aussi de nouvelles modalités de paiement:

    • le télépaiement : ce service est destiné uniquement aux entreprises relevant de la direction des grandes entreprises (DGE).
    • par imputation : si votre société dispose d'une créance afférente à un impôt encaissé par le service des impôt des entreprises (crédit de TVA, excédent d'impôt sur les sociétés, de taxe sur les salaires...) elle peut utiliser tout ou partie de cette créance pour payer sa TVS.
      Pour cela, vous devez utiliser le formulaire n° 3516.
    Source: Direction Générale des Finances Publiques

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :