• Établissement de l’état de rapprochement bancaire

     

    LE RAPPROCHEMENT BANCAIRE
     
     
    Le contrôle des comptes de trésorerie fait partie du principe des comptabilités réciproques, il faut donc rapprocher périodiquement le solde des comptes 512 et 514 avec le solde figurant sur le dernier extrait de compte reçu. Le solde de cet extrait de compte coïncide rarement avec le solde du compte banque 512 tenu dans les livres comptables de l’entreprise.
     
    A une date donnée, il convient d’établir un état de rapprochement afin de vérifier l’égalité des soldes rectifiés et d’enregistrer, dans la comptabilité de l’entreprise, les écritures nécessaires au redressement du solde comptable. Certaines opérations sont déjà prises en compte par la banque mais ne sont pas encore comptabilisées par l’entreprises ( ex : commissions, intérêts et autres frais dont l’entreprises n’avait pas encore connaissance, virements émis par la banque pour le compte de l’entreprise, effets impayés et non encore avisé par la banque, coupons de titres encaissés pour le compte de l’entreprise tels que dividendes…
     
    Certaines opérations sont déjà comptabilisées par l’entreprise et ne sont pas encore prises en compte par la banque (ex : chèques émis par l’entreprise et non encore encaissés par les bénéficiaires (fournisseurs, salariés,…), chèques émis par des clients et non encore encaissés par l’entreprise .
     

    ÉTAT DE RAPPROCHEMENT BANCAIRE AU  ../../N
     
     
    Ensuite il convient de passer les écritures  dans le compte Opérations diverses tous les montants que l'on retrouve dans "512-dans nos comptes" exceptés le solde, le solde réctifié et totaux.

    A chaque envoi de l'extrait de compte de la banque, il est nécessaire de rapprocher le solde des comptes 512 banque avec le solde du dernier extrait de compte provenant de la banque afin de réajuster les éventuelles omissions ou erreurs, car du coté banque, certaines opérations ont été prises en compte mais ne sont pas encore comptabilisées par l'entreprise tels que les commissions, les intérêts, les virements... et du coté entreprise, certaines opérations ont déjà été comptabilisées mais n'ont pas encore été prises en compte par la banque (chèques,...)

    Il convient donc d'établir un état de rapprochement pour vérifier l'égalité des soldes rectifiés...


    Prenons un exemple pour une meilleure compréhension :
     
     
     
    1ère étape :
    Vérifier les anciens soldes des deux éléments :
    Nous remarquons que les soldes ne sont pas identiques (32 440 coté banque et 11 100 dans nos comptes), il faut donc retrouver et pointer les montants pour équilibrer ces soldes de départ. Pour cet exemple, il s'agit des virements clients dont le montant équivaut à 21 340 (11 100 + 21 340 = 32 440)

    2ème étape :
    Pointer ou lettrer tous les montants identiques.
    Nous remarquons que certains montants ne sont pas pointer, il faut dont créer un État de rapprochement bancaire afin de trouver la concordance entre ces deux éléments.
     
     
    3ème étape :
    Création  de l'état de rapprochement bancaire pour y noter tous les montants non pointés (en gras dans l'exemple) :
     
      
     
     
    4ème étape :
    On procède à l'enregistrement des écritures nécessaires pour la régularisation.  
     
    OUTGDA Mektar
    Source: comptaecritures

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :